Accueil

 

Le projet Celtic Interconnector vise à créer une liaison électrique entre la France et l’Irlande pour permettre l’échange d’électricité entre les deux pays. Il est porté par RTE, gestionnaire du réseau de transport d’électricité en France, et son homologue irlandais EirGrid. Ce projet prévoit de relier le poste électrique de Knockraha (région de Cork au sud de l’Irlande) au poste de la Martyre (Finistère), par une liaison souterraine à courant continu d’une puissance 700 MW, sur une distance de 575 km environ, dont 500km en sous-marin. 

Reconnu Projet d’Intérêt Commun (PIC) par l’Union Européenne, le projet Celtic Interconnector répond aux enjeux européens en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique en facilitant le développement des énergies renouvelables et l’évolution vers un mix électrique à bas carbone. La mise en service est estimée en 2026.

RTE a entretenu depuis le début du projet, un dialogue continu avec les services de l’État, les élus des collectivités locales, en associant les usagers de la mer, les acteurs socio-économiques et les associations environnementales, qui s’est poursuivi auprès de la population concernée par le projet au travers de la concertation préalable du public.

Consultez les avis sur le projet

La concertation s’est déroulée du 29 janvier 2019 au 10 avril 2019 sous le contrôle de garantes indépendantes nommées par la Commission Nationale de Débat Public (CNDP), mesdames Karine Besses et Marie Guichaoua, Consultantes. Découvrez leur bilan dans la rubrique documentation ci-contre.

 

Les avis recueillis au cours  de cette concertation ont permis de rechercher la meilleure implantation possible pour les ouvrages électriques à construire : la future liaison électrique sous-marine et souterraine (identification d’un fuseau dit de moindre impact), ainsi que la station de conversion (poste électrique pour raccorder la liaison au réseau existant). Le fuseau tiendra compte des contraintes techniques, économiques, des sensibilités environnementales, agricoles et des enjeux liés à l’aménagement du territoire. La Concertation Fontaine s’est achevée vendredi 5 juillet par une présentation des options de fuseaux de moindre impact aux parties prenantes (services de l'Etat, élus, collectivités locales...). Gilbert Manciet, sous-préfet de Morlaix, a retenu la zone d’implantation de moindre impact pour les ouvrages terrestres et maritimes du projet. Ce résultat sera transmis pour validation à la Direction Générale de l’Energie et du Climat du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

RTE restera à l’écoute du territoire durant la prochaine étape : la réalisation des études de détail.